travellings

Travellings

 

Travellings propose une réflexion sur l’expérience de la vitesse, sur cette idée que plus on se déplace vite, plus on court le risque de «voir sans voir». Lorsque les lignes peintes sur l’autoroute semblent s’étirer alors que notre vitesse croît, qu’en est-il des paysages parcourus ? Se résument-ils à un amalgame d’impressions faisant autant appel à la mémoire qu’à la vue ? À travers une expérience visuelle et sonore du voyage et de la durée, Travellings nous invite à interroger notre fascination pour la vitesse et ses effets sur nos rythmes biologiques.

L’installation se présente d’emblée comme une série de tableaux électroniques abstraits rappelant l’esthétisme de l’abstraction picturale moderne, à la différence qu’ici les tableaux changent et se construisent littéralement en fonction de la durée de l’expérience du regardeur. Chacun de ces paysages génère enfin des tonalités sonores qui varient selon les proportions relatives des canaux rouge, vert et bleu

Le projet est évolutif et peut être contextualisé par l’ajout de nouvelles prises de vues spécifiquement réalisées en regard des lieux de production et d’exposition..

Collaboration à la programmation: Sébastien Rainville-Pitt

Présentée à la Galerie l’Œuvre de l’autre, UQAC, Chicoutimi, QC, CA (09.01 — 07.02.2013)

Présentée à la Eyelevel Gallery, Halifax, NS, CA (13.10 — 17.11.2012)

Présentée à la White Water Gallery, North Bay, Ontario, CA (10.08 — 22.09.2012)

Présentée à la TRUCK Gallery, Calgary, Alberta, CA (23.03 — 19.04.2012)

Présentée du au SESC Pinheiros de São Paulo, Brésil (13.04 — 15.05.2012)

Présentée à La Bande Vidéo, Québec, Qc, CA (05.11 — 04.12.2010)

***

Travellings is a reflection on the experience of speed, on the idea that the faster you move, the more you take the risk of « seeing without seeing ». When the painted lines on the highway seem to stretch as our speed increases, what happens to the landscapes? Are they a combination of impressions that requires our memory as much as our sense of sight? Through an aesthetic experience of travel and duration, Travellings invites us to question our fascination for speed and its effects on our biological rhythms.

The landscape is transformed into electronic abstraction that can be seen as a recall to modern pictorial abstraction, except that in this case the picture is literally moving during the viewer’s experience. Each of these landscapes finally generates audio tones that vary according to the relative proportions of the red, green and blue channels.

The project is evolving and can be contextualized by adding new videos according to production and exhibition sites.

Collaboration on programming : Sébastien Rainville-Pitt

Shown at Galerie l’Œuvre de l’autre, UQAC, Chicoutimi, QC, CA (09.01 — 07.02.2013)

Shown at Eyelevel Gallery, Halifax, NS, CA (13.10 — 17.11.2012)

Shown at White Water Gallery, North Bay, Ontario, CA (10.08 — 22.09.2012)

Shown at TRUCK Gallery, Calgary, Alberta, CA (23.03 — 19.04.2012)

Shown at SESC Pinheiros de São Paulo, Brésil (13.04 — 15.05.2012)

Shown at La Bande Vidéo, Québec, Qc, CA (05.11 — 04.12.2010)